Informez vous !             

 Votre panier est vide  Votre compte

Un tour du monde des crêpes

Le p'tit creux de 16h

Pancake est formé de « pan », qui signifie « casserole », et de « cake », qui veut dire « gâteau ».
Le pancake est effectivement une sorte de gâteau poêlé, comme une crêpe, et c’est un mets typique du nord de l’Amérique. On l’associe traditionnellement au sirop d’érable, mais il existe mille et une façons de le préparer et de l’accompagner. L’origine du pancake est communément attribuée aux émigrés en provenance des états allemands et des Pays-Bas qui s’installèrent en Amérique du Nord au XVIIIe siècle. En néerlandais, on trouve effectivement le terme « pannekoek » et en allemand, « Pfannkuchen ».

Cependant, l’origine de ce plat semble remonter à la nuit des temps et se confondre avec l’histoire de la crêpe elle-même, puisqu’on trouve déjà en Grèce antique des recettes de crêpes. Cela n’a rien d’étonnant, car crêpes, galettes, pancakes sont composés de l’ingrédient de base de l’alimentation, la farine de froment. Ensuite, chaque peuple a développé la recette à partir des ressources disponibles.

Le pancake actuel a une histoire moins lointaine : on trouve des recettes similaires dans l’Europe médiévale. Il semble qu’on battait parfois le blanc des œufs pour obtenir une pâte aérée. Mais l’ajout d’un agent levant est bien plus récent.

La recette

Pour une quinzaine de pancakes :

250 g de farine
3 oeufs
60 g de beurre
25 cl de lait
1 cc de levure chimique
2 cs de sucre
1 pincée de sel

Dans un grand saladier, mélangeons la farine avec le sucre et la levure et le sel. Ajouter le lait, le beurre fondu et les œufs. Fouetter rapidement afin d'éliminer les grumeaux.Dans une grande poêle, étalons un peu d'huile et déposons 3 tas de pâtes qui vont s'étaler. Nous retournons les pancakes dès que des petites bulles se forment sur le bord.

A déguster avec de la confiture, du caramel au beurre salé, des fruits frais...

Ottawa 001

Une halte à Londres

Le crumpet date du 14e siecle dont son nom d'origine était le « crompid cake ». Dans les premiers temps, ils avaient l'aspect de crêpes dures, cuites sur une plaque de cuisson, différents des crumpet mous et spongieux à base de levure de l'ère victorienne. Les fabricants de crumpet des Midlands et de Londres ont développé ses trous caractéristiques, en ajoutant du levain en poudre à la pâte à base de levure. Le terme lui-même peut se rapporter à un gâteau fripé ou recourbé vers le haut, ou à des origines celtiques (le terme rappelant les krampouezh bretons, crêpes ou galettes de sarrasin, et le crempog ou crempot gallois, une sorte de crêpe).

Crumpets 001

Une pause en Inde le temps d'apprendre le curry

Le curry ou cari, telle qu'il est connu actuellement, date du 18e siècle où ces mélanges étaient préparés par des marchands indiens pour les colons britanniques au temps de la Compagnie des Indes.

Popularisé par les Indiens pour qualifier tous les plats indiens en sauce, ce mot découle du mot tamoul, kari, signifiant « ragoût », « plat mijoté ». Le terme n'est pas employé en Inde où on utilise différents noms selon les régions, et dont le plus répandu est masala en Inde du Nord, ce qui signifie « mélange ».
On le trouve principalement dans les cuisines indiennes ou influencées par l’Inde comme la cuisine réunionnaise ou en Asie du Sud Est. 
Selon sa composition, un curry peut être doux, épicé et parfumé.

Attention à ne pas confondre le curry et la « feuille de curry », un des noms de la feuille de kaloupilé qui rentre dans la composition de certains mélanges.

Inde 001

D'origine populaire, son pays d'origine serait un mystère.

Selon le pays dans lequel vous êtes, elle porte un nom différent. 

Le baghrir se mange sucré accompagné d’un thé ou café et se déguste de différentes manières selon les régions. Elle est arrosée d’un sirop traditionnel à l’eau de fleur d'oranger et cannelle appelé cherbet ; en Kabylie, elle est badigeonnée d’huile d'olive et saupoudrée de sucre ; dans le reste du pays, elle se déguste accompagnée de beurre et de miel.

Baghrir 001 1