Nous serons fermés du 12 au 19 août. 

Pâques et traditions

Croyances, fêtes, repas et renaissances

Les fêtes de Pâques


Pâques commémore la résurrection de Jésus. La solennité, précédée par la Semaine sainte, dernière partie du carême, commence le dimanche de Pâques.

Les mots « Pâque » ou « Pâques » viennent du latin pascha emprunté au grec par l'intermédiaire de l'araméen pasha, issu de l'hébreu biblique pesah, dérivé du verbe pasah qui signifie « passer au-dessus ». Selon la Bible, les juifs avaient reçu l'ordre de sacrifier un agneau et d'en badigeonner le sang sur les montants des portes afin que les puissances qui viendraient détruire les premiers nés égyptiens lors de la dixième plaie, passent au-dessus de ces portes sans s'arrêter. Chaque année les juifs commémorent cet événement lors de la fête de Pessa'h. 

Le pluriel de Pâques distingue en effet la Pâque originelle juive (ou Pessa'h) et la fête chrétienne de Pâques. La première commémore la sortie d'Égypte et la liberté retrouvée des enfants d'Israël. La fête chrétienne est multiple. Elle commémore à la fois la dernière Cène instituant l'eucharistie, la Passion du Christ et sa résurrection.

Le jour de Pâques est un dimanche situé à des dates variables du calendrier grégorien comprises entre le 22 mars et le 25 avril. Des dates de jours fériés et de fêtes dépendent de ce jour de Pâques, comme le lundi de Pâques, l'Ascension, la Pentecôte, le lundi de Pentecôte.

De tout temps et dans de nombreuses cultures païennes, au printemps, on fête la lumière, la renaissance de la nature après les longs mois d'hiver. Ce qui était parfois symbolisé par le retour ou le réveil d'une divinité. Au Proche-Orient, comme leurs ancêtres Cananéens, les Hébreux et leurs voisins Babyloniens, Mésopotamiens, offrent à leurs dieux les prémices de leur moisson.

En Europe, avant l'évangélisation, les cultes d'origine gréco-romaines se superposent aux croyances celtiques autour de la résurrection de la nature après l'hiver et de l’équinoxe.

En 725 en Grande-Bretagne, Bède le Vénérable mentionne la déesse Éostre qui symbolise le renouveau et annonce le printemps. Des rites étaient célébrées en son honneur à ce moment de l'année. Les noms anglais et allemand de Pâques, Easter et Ostern auraient dérivé de son nom, qui comme « aurore » signifie « qui se lève à l'est ».

Fêtes et traditions populaires

De nombreuses coutumes datant de la plus haute antiquité destinées à accueillir le retour du printemps se rattachèrent à la fête de Pâques. L’œuf est le symbole de la germination qui se produit au début du printemps. De même le lièvre est un symbole antique qui a toujours représenté la fécondité18. En France et surtout au Québec, certains mythes populaires parlent de la cueillette de l'Eau de Pâques. Dans l'Église catholique québécoise, la cueillette de l'Eau de Pâques n'est pas un mythe, puisque lorsque la vigile pascale ou la messe du matin de Pâques se termine, il est réellement possible de remplir un petit pot avec un peu de l'eau qui vient d'être bénie pendant la célébration pour en rapporter chez soi. Le mythe à proprement parler voulait qu'on recueille l'eau de pluie tombée au matin de Pâques. On disait de cette eau ainsi recueillie qu'elle permettait de guérir des maladies. En Allemagne, en Suisse, en Autriche, en France dans la région d'Alsace et le département de la Moselle ainsi qu'en Martinique, Guyane, Guadeloupe et à La Réunion, le lundi de Pâques s'accompagne d'un autre jour férié : le « Karfreitag », soit le Vendredi saint. Pâques ressemble à Noël et il n'est pas rare que les gens s'offrent des cadeaux entre eux à cette occasion.

Traditions culinaires

En Allemagne et en France, le repas de Pâques est souvent l'occasion de partager un gigot d'agneau rôti accompagné de flageolets. En Alsace et dans certaines régions d'Allemagne, on confectionne un biscuit en forme d’agneau appelé Osterlammele ou Lamala. Cette tradition alsacienne catholique du Lammele est attestée par le théologien catholique Thomas Murner en 1519 : le fiancé offrait un agneau pascal à sa promise. On l’offrait aussi aux enfants au retour de la messe du jour de Pâques. Après le temps du carême, ce biscuit riche en œufs permettait d’écouler le stock d’œufs accumulé avant Pâques et dont la consommation était déconseillée, en attente de Pâques. L’agneau était décoré d'un étendard aux couleurs du Vatican (jaune et blanc) ou de l’Alsace (rouge et blanc). Cette tradition, comme la plupart, a perdu son caractère confessionnel et s'est sécularisée.

En Guyane, on déguste traditionnellement le dimanche de Pâques le bouillon d'awara, un mets typique de la région fait avec la pâte du fruit de l'awara.

Les desserts traditionnels de Pâques

Dans la ville de Crest, dans la Drôme, on prépare la couve crestoise, sorte de gâteau sec, aussi appelé le Suisse, dans la région lorsqu'il prend la forme d'un pantin. Ce sablé date du début du xviiie siècle et est d'origine provençale. Il s'agit d'une galette assez épaisse qui tire son nom de sa forme : un nid de poule avec ses œufs. Elle est généralement parfumée aux zestes d'agrume.

En Italie, on déguste le Campanare della Nonna mais surtout on le partage en l'offrant à ceux que l'on aime. Il s'agit d'un biscuit classique, généralement en forme de cloche, de panier ou de poisson, surmonté d'un œuf de poule. On y goûte aussi la Colombe, une brioche à pâte levée recouverte d'un glaçage blanc décoré d'amandes.

En Russie, il y a 2 desserts : le koulitch, une brioche beurrée avec des fruits secs ou confits et la paskha, une préparation à base de fromage blanc et de fruits confits. Le mot « paskha » peut aussi désigner en Ukraine le koulitch.

Les œufs de Pâques

Dans les pays chrétiens, l’œuf de Pâques est le cadeau le plus distribué le jour de Pâques ; les œufs sont apportés par les cloches de Pâques. Depuis le Jeudi saint, les cloches des églises catholiques sont silencieuses, en signe de deuil. La tradition populaire pour les enfants dit qu'elles sont parties pour Rome, et elles reviennent le jour de Pâques en ramenant des œufs qu'elles sèment à leur passage.

Comme pour Noël, les Alsaciens, les Allemands, ainsi que les Suisses décorent leur maison à l’approche de Pâques. Les œufs de Pâques sont apportés par le lapin de Pâques (Osterhase, « lièvre de Pâques »). On y fait aussi des bouquets de Pâques sur lesquels on accroche divers sujets et des œufs peints. Les arbres de Pâques dans les jardins ont droit également à une parure multicolore avec l’arrivée du printemps ; les œufs et lapins poussent partout. Les Allemands, les Alsaciens et les Américains décorent des œufs cuits durs avec de la peinture ou des feutres.

Les Américains espèrent que l’Easter Bunny leur apportera des lapins en chocolat et des sucreries dans un panier tressé.

En Pologne, un panier garni est préparé le vendredi, conservé sans être mangé le samedi, et béni le jour-même par le prêtre.

Source Wikipédia

L'entrée de Pâques

Les oeufs bien sûr !

Les ingrédients :  

  • 6 oeufs fermiers
  • 125 g de fromage de chèvre frais
  • 4 tranches de jambon de pays
  • 2 sachets de mesclun
  • ·2 carottes
  • 1 c. s de paprika doux
  • 100 g de ciboulette concassée
  • 2 c. s de jus de citron
  • 1 c. ac de sel rouge d'Hawai
  •  poivre blanc d'Antalaha
  • 5 cl d'huile d'olive Arbéquina
  • 1/2 baguette de campagne

Recette extraite de Madame Figaro

Préparation

Portez à ébullition une casserole d’eau salée. Épluchez et râpez les carottes, coupez les tranches de jambon en fines lanières. Dans un saladier, mélangez la salade, les lamelles de jambon et les carottes râpées.
Lorsque l’eau bout, placez délicatement les œufs dans la casserole et laissez cuire 3 minutes et 30 secondes. Une fois le temps de cuisson écoulé, retirez les œufs et placez-les 30 secondes sous l’eau froide pour stopper la cuisson. A l’aide de deux petites cuillères à café, formez des petits œufs avec le chèvre frais et roulez-les dans le paprika et la ciboulette ciselée.
Pour la vinaigrette, versez dans un bol le jus de citron, salez et é tour de moulin de poivre blanc. Ajoutez le reste de ciboulette. Incorporez l'huile d'olive en un mince filet tout en remuant vigoureusement afin d'obtenir une vinaigrette bien homogène.
Écalez les œufs et coupez la baguette en mouillettes. Dans les assiettes, disposez une couronne de salade et placez l’œuf mollet au centre, puis les petits œufs de fromage frais. Servez avec la vinaigrette et quelques mouillettes nappées de chèvre frais et parsemées de ciboulette ou de paprika.

Notre sélection OPDÉLICES

Pâques tradition, croyance, plaisir familaile, comment passez un bon moment autour du célèbre repas de Pâques ? 

L'Ail des ours, il accompagnera vos sauces pour salades et pourquoi pas une crème onctueuse à tartiner. 

La Vanille sera dans tout vos desserts, crèmes glaces... 

En mélange d'épices, l'Oriental sera de mise pour accompagner l'agneau. 

L'Ail noir et ses bienfaîts sera le compagnon idéal dans la préparartion de l'agneau. 

En poivre, choisisons les Jardins d'Antalaha, le blanc et le pourpre. Le blanc aux notes fraîches et le pourpre fruité fera merveille dans les désserts de fruits. 

N'oublions pas les graines pour préparer les petits pains. Ceux ci seront dégustés avec quelques gouttes d'huile d'olive Arbéquina, une crème de tomate réalisée avec Toscane ou Pasta

Faisons nous plaisir avec les Tartufin. 

En apéritif pourquoi pas un cocktail préparé avec nos mélanges comme Copacabana et Sangria. Avec ou sans alcool, c'est du pep's dan slé pétillant ou la limaonde.

 

...

Le bel art de la gastronomie est un art chaleureux. Il dépasse la barrière
du langage et réchauffe les coeurs.